Bulle d’été

Bulle d’été, écrit et illustré par Florian Pigé

L’été touche à peine à sa fin qu’on a déjà envie de s’y replonger. Et c’est chose faite avec cet album à la douceur enveloppante.

Voici un livre qui respire la solitude et l’ennui. Et voici un début un brin bancal, me direz-vous… Que nenni ! Je veux parler de cette solitude des mois d’été, quand tous les copains et copines du quartier sont en vacances et qu’on n’a rien à faire d’autres que de vaquer seul, tuer le temps, observer ce qui nous entoure… Le p’tit bonhomme de cette histoire a d’ailleurs un rituel estival bien établi : le matin, sauver les créatures qui se sont noyées dans la piscine ;

ensuite, regarder des films de monstres interdits le reste de l’année ; l’après-midi, endosser sa cape et enfourcher son vélo. Car sur son vélo, « le temps est suspendu ».

Et même que quand il a un peu de chance, il peut croiser Lily. Il ne lui a jamais parlé mais il a vu son prénom inscrit sur son sac à dos.

L’été s’écoule ainsi, et lorsqu’il touche à sa fin, les petits regrets pointent le bout de leur nez.

Et puis voilà que c’est déjà la rentrée des classes. Et la rentrée, c’est toujours un peu angoissant. Mais qui sait ? Peut-être recèle-t-elle une belle surprise ?

Les images aux tons pastel, délicates et crayonnées illustrent à ravir le temps suspendu, l’ennui qui construit l’imaginaire et rend attentif à ce qui nous entoure. Cet album est comme une caresse, celle du soleil couchant, celle de la lumière chaude et enveloppante de l’été qui s’achève. Qu’on se sent bien dans cette Bulle d’été. On n’aurait pas pu trouver titre plus approprié.

Et si vous voulez faire durer l’été un peu plus longtemps, c’est ici: http://www.maison-voxfabula.com/courons-sous-la-pluie/

Écrit et illustré par Florian Pigé

Publié chez HongFei Cultures

Paru le 22 août 2019

48 pages, 14,90€

Chez l’éditeur: http://www.hongfei-cultures.com/catalogue/titres/bulle-d-%C3%A9t%C3%A9/

Pompon ours dans les bois

« Ça suffit comme ça, je m’en vais ! » Pompon ours s’ennuie dans sa forêt « super nulle ». C’est décidé, il part à l’aventure !

L’aventure pour Pompon ours, c’est de devenir un petit garçon. Alors, il part en quête d’une maison et rien sur son chemin ne pourra l’arrêter. Pourtant, les rencontres, ce n’est pas ce qui manque. Mais rien n’y fait, Pompon ours file sans se retourner.

Et voilà qu’il la trouve, sa grande maison rouge de petit garçon. Une chose est sûre, on s’y amuse sacrément bien, rien à voir avec la forêt si monotone…

« Comme un vrai petit garçon, Pompon ours fait sa toilette, s’habille tout seul, joue avec ses ours et ses poupées, et prépare un petit dîner !

[…] Il s’amuse tellement ! La la la !

Quand tout à coup, il entend un gros CRAaaaC ! »

Et là, tout bascule ! Hé oui, un petit garçon, ça a de l’imagination et il suffit d’un seul bruit bizarre pour faire naître une véritable foire aux monstres ! La maison devient immensément inquiétante mais Pompon ours s’arme de courage pour découvrir d’où vient ce bruit. Aaaaaaaaahhh ! Il se retrouve alors face à face avec un « horrible monstre à trois têtes, dentu et griffu ». Il n’en faut pas plus pour que Pompon ours prenne ses jambes à son cou et détale.

Ouf ! Quel soulagement de retrouver sa forêt, Maman ours, Papa ours et Tout Petit ours !

Benjamin Chaud nous emmène de nouveau vivre une belle aventure dans les pas de son Pompon ours si attachant. L’auteur-illustrateur s’amuse encore et toujours avec des illustrations foisonnantes, riches de petits détails avec lesquels jouer à « Cherche et trouve ».

On revient en arrière pour découvrir la petite fille blondinette qui part de la maison quand Pompon ours y arrive, repérer le garçonnet du Pire anniversaire de ma vie (à vous de le trouver !) qui gambade dans les bois. L’auteur-illustrateur ne se prend jamais au sérieux et on ne demande que ça, se prendre au jeu avec lui ! Et trembler avec Pompon ours quand la grande maison de petit garçon se transforme en antre aux monstres et que ses murs se couvrent d’ombres terrifiantes. Mais nous, on sait que l’« horrible monstre à trois têtes, dentu et griffu » n’est autre que la famille Pompon ! Et la famille du véritable petit garçon, vous vous demandez peut-être où elle était pendant tout ce temps ? Sous la tente, dans la forêt, pardi !

Écrit et illustré par Benjamin Chaud

Publié chez Hélium

Paru en février 2018

32 pages, 15,90 €